Fairy Tail - RPG
Bonjour Invité,

Bienvenue chez les fous de Fairy RPG, le forum où vous pourrez discuter avec Pedobear !
N'oubliez pas de lire le règlement avant l'inscription ! Wink

Cordialement,
Jubia Loxar


Un simple RPG sur le manga et l'anime Fairy Tail
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Profil
Carte de mage

MessageSujet: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Lun 12 Nov - 20:59

Le jour venait encore de traverser les rideaux de ma fenêtres qui était juste devant mon lit et j'entendais déjà le chant des oiseau. Je me réveillais alors avec le regards encore fatigué et un peu rempli de cernes et finie enfin par mettre un pied par terre et ressentir des frissons dans tout mon corps. Je remis aussitôt le pieds dans mon lit et resta ainsi avant de soupirais, il fallait bien que je me bouge ou sinon je n'allais jamais pouvoir me levais et si je commençais comme ça, je serais capable d'aller m'endormir direct. Je soupirais légèrement avant de finir par me levais et d'aller m'habillais pour ensuite me dirigeais vers la salle de bain pour me coiffer et ensuite descendre dans le hall de la guilde pour regarder les mission, mais malheureusement elles étaient toutes prises. Un long et déprimant soupire se laissa entendre dans toute la guilde et je finis par aller voir Léon et Shellia pour leurs demandait comment ils allaient et si il avaient quelques choses à faire, mais malheureusement, je me retrouvais vite toute seule dans la guilde, encore et toujours.


"Toujours la même chose....autant aller faire un tour à Clover..."

Je pris alors mon petit sac avant de me mettre en route vers la ville la plus proches de la guilde, car pour être prêt, elle est assez prêt. Elle passa par pas mal de chemin, puis finis enfin par arriver à destination et de commencer à visiter un peu les alentours car la ville était assez grande. Il y avait beaucoup de monde dans les ruelles, c'était la première fois que je voyais autant de monde dehors, surtout avec un froid pareille. Je rentra alors dans un bar pour me réchauffais et alla commander une bonne bière avant de s'asseoir sur le comptoir et de laisser un long soupir venir dans son verre, faisant de toute petite vague sur la surface de celui-ci. Je ne savais plus quoi faire maintenant et je continuais de regarder mon verre, n'étant plus vraiment motivé à bouger, mais avait plutôt envie de jouer au cartes, car elle était assez doués dans ce domaine.

Elle continuais de regarder son verre désespérément, lorsque derrière elle, elle entendis une voix qui l'intéressa tout de suite. Quelqu'un lancer un défis à tout les joueurs de poker...intéressant, c'était l'un de mes jeu préférées, mais lorsque j'essayais de me lever, je me rassis aussitôt, soupirant encore plus, il y avait déjà du monde à la table et je ne voulais pas aller les dérangeaient, surtout pas. Je finis alors mon verre avant de me dirigeais vers la sortie, tout en regardant le jeu qui commençait de tout cotés.

"Mince, toute les tables sont prises....bon bin je vais y aller alors, on verra sa plus tard..."

J'ouvris alors la porte du bar et resta un moment ainsi, avant de faire demi tour et de dégager l'un des joueurs pour prendre sa place et commencer le jeu.


Dernière édition par Sherry Brendy le Sam 24 Nov - 22:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ephraïm Asselhoven
Raven Tail
avatar
Raven Tail

Profil
Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : En Enfer
Carte de mage


Expérience:
0/0  (0/0)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Mer 14 Nov - 15:08



Ephraïm passa devant un panneau, une inscription était marquée dessus, « Clover .» Il était arrivé à destination, le temps de la pause était arrivé tandis que le soleil commençait à se coucher, un baluchon sur le dos, ses vêtements magnifiquement mis, dessinait son corps musclé. Personne ne pouvait penser qu’il revenait d’une mission qui s’était passé dans les montagnes alentours. L’homme avait encore exécuté une mission pour son maître et pas des plus faciles mais il s’était au moins amusé. Encore une mission accomplie pour l’homme de Raven Tail . Voyant l’heure, il avait décidé de passer la nuit dans une ville non loin, la ville des jeux, la ville où il trouverait sûrement quelque chose pour s’amuser, Clover. Il faisait partit des personnes de sa Guilde qui partait beaucoup, préférant bouger et tuer plutôt que de rester enfermé comme les mages des Guildes Blanches qui eux, préférait ne rien faire de la journée plutôt que de travailler. Se dirigeant vers un bar, il passa la porte avant de se diriger vers le bar. Ses yeux roses se posèrent sur le barman afin de commander un verre.

-Whisky.

-Je vous sers cela tout de suite. Vous venez visitez notre belle ville ? C'est la première fois que vous venez à Clover ?

- Je crois que cela ne sont pas vos affaires mais si vous voulez vraiment le savoir, nous pouvons aller en discuter dans l’arrière boutique mais je ne sais pas qui de nous deux ressortira de l’endroit avec une jambe en moins.

Ephraïm lui fit comprendre de ne plus lui poser de question en posant sa main maudite sur le bar du barman qui venait de lui servir son Whisky avant de se tourner, observant la salle pleine à craquer. L’homme s’avança dans celle-ci, des personnes jouaient au poker ici et là et le garçon s’installa à une des tables. Les hommes présents le regardèrent bizarrement avant qu’il ne sorte l’argent, il était sûr de gagner mais bien-sûr, aucun d’eux ne le savait encore. La soirée se passa et l’homme aux cheveux blancs amassât une belle somme d’argent avant de se lever et de demander une chambre au barman, il fut conduit dans une chambre minable mais il n’insista pas. Posant ses affaires, il se déshabilla et sa marque de Raven Tail apparu sur son ventre, à côté de la cicatrice qu’il arborait dut à sa seule défaite qu’il avait reçue de sa vie à cause d’un membre de sa propre Guilde qui avait voulu le tuer car Ephraïm avait couché avec la copine de celui-ci et ce dernier ne l’avait pas accepté, préférant punir Ephraïm pour ses agissements. Le garçon avait trouvé un moyen de se venger en tuant la jeune fille et l’histoire fut oubliée. Se dirigeant vers la salle de bain, il prit une douche avant de se coucher dans son lit, nu comme d’habitude.

Les rayons du jour réveillèrent le bel apollon qui était en train de dormir, s'habillant, se coiffant, il descendit ensuite au bar. Il était vers les dix heures du matin, il mangea quelques viennoiseries avant de reprendre une de ses activités favorites, soit jouer au poker. Des pigeons étaient déjà présent pour se faire plumer et c'est avec un sourire qu'il s'installa à une table. Le jeu se passait bien et comme d'habitude, il gagnait. Ces pigeons étaient vraiment trop facile pour lui et en moins de temps qu'il fallait le dire, il avait gagné autant que la nuit dernière et il dit alors en rigolant.

-Personne ne peut me battre ! Venez oser affronter celui qui va tous vous écraser ! Allez ! Approchez ! Tentez de gagner ! Je ne mords pas, ou presque.

La table fut remplie en quelques instants, les joueurs étaient tous les mêmes, ne sachant jamais s'arrêter et c'était ce qui faisait la fortune de l'adolescent. Une fois encore, il n'y avait que des hommes, commençant à mélanger les cartes étant le dealer, un homme fut bousculé et une femme s'assit à sa place, ricanant, Ephraïm lui lança.

-Le poker n'est pas un sport de femme alors si tu veux jouer, montre-nous d'abord l'argent qui va avec. Et si tu perds, ne vient pas pleurer. Je suis encore plus cruel avec les femmes et les faibles, alors montre nous ce que tu as dans le ventre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Profil
Carte de mage

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Jeu 15 Nov - 7:27

Il y avait du monde dans le bar à cette heure-ci. Les duels entre buveurs avaient commencer et je regardais toujours ses pauvres alcooliques se faire battue tous petit à petit. La richesse et l'envie de dépenser tout son argent était devenu pour eux, une sorte de solution pour montrer aux autres soit qu'il existait, soit qu'il voulait oublier leur problème dedans. Malheureusement pour eux, il y avait toujours des gens pour gâcher ses moments et on peut dire que je suis pareille qu'eux, seul différence, je le fais d'un coup comme ça sa l'est fait moins souffrir et sa fait un plaisir assez intéressant que de les voir souffrir. Je finis alors par prendre la place d'un mec qui venait de perdre au moins 5 fois et qui m'empêchais de faire ce que j'aimais, Le Poker. Eh oui, j'étais peut être une plaie pour ma guilde au niveau combat, mais malgré tout ça, la seule chose qui m'empêchais de sombrer c'était bien les cartes. Je regardais alors le jeu en face de moi et leva le regard vers mon adversaire qui avait l'air beaucoup trop sûre de lui. Moi je m'en fichais de gagner ou perdre, tout ce que je voulais c'était juste m'amusais et prendre du bon temps tout en rigolant. Je regardais alors mon adversaire qui était en train de trier les cartes et perdit tout sourire pour me concentrais sur ma prochaine partie à venir. J'écoutais alors avec une attention assez étrange son sarcasme et retins ma colère pour ne pas montrer mon point faible.

-Le poker n'est pas un sport de femme alors si tu veux jouer, montre-nous d'abord l'argent qui va avec. Et si tu perds, ne vient pas pleurer. Je suis encore plus cruel avec les femmes et les faibles, alors montre nous ce que tu as dans le ventre.

Je retiens alors un léger rire avant de sortir une sacoche rempli de pièce d'entre ma poitrine et le déposa sur la table avec un léger sourire provocateur.

"Eh bien, je suis peut être une femme, mais vous verrez bien que ce jeu n'ai pas réservé qu'au hommes et au machos comme vous mais aussi pour de petites bourses comme vous très cher."

Voit alors la réaction des autres spectateurs et rigole légèrement avant de reprendre mon sérieux et de sortir quelques pièce pour les déposer sur la table de façon élégante et brusque en même temps. Je remis ensuite la sacoche là ou elle était et regarde mon adversaire en commençant à le détailler. Je dois dire qu'il était assez grand avec des yeux étranges, mais intéressant en même temps, on pouvait aussi voir qu'il y avait une sorte de cicatrice au niveau de son visage et possédait des cheveux aussi blanc que ceux de Léon. Je soupirais légèrement avant de regarder autour de moi et d'attendre qu'il distribue les cartes pour commencer à m'amusais. Il me prenait pour une faiblarde parce que j'étais une femme, et bien je vais lui montrer qu'une femme peut aussi bien gagner q'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Ephraïm Asselhoven
Raven Tail
avatar
Raven Tail

Profil
Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : En Enfer
Carte de mage


Expérience:
0/0  (0/0)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Jeu 15 Nov - 16:10



Ephraïm observa la jeune femme qui venait de s'asseoir, environ le même âge que lui, des cheveux aussi rose qu'un chewing-gum ou qu'une barbe à papa, des yeux bleus, magnifiquement bleu comme le ciel ou l'océan. Une tenue qui ne cachait pas beaucoup les parties de son corps tel que son ventre ou la moitié de la poitrine. Elle devait faire tourner beaucoup de tête quand elle passait dans la rue et l'homme aux cheveux blancs remarqua les regards lugubres des hommes qui se tenait à la même table que lui. Ils méritaient tous d'être tués à l'instant même et Ephraïm ne savait même pas si elle voyait que beaucoup de monde venait de venir derrière elle, sûrement pour la relooker ou pour voir si une femme pouvait battre l'homme aux cheveux blancs. Ephraïm écouta ce qui venait de traverser ses lèvres et ne put s'empêcher un sourire au coin. Elle avait du cran pour lui répondre comme-ça, il est vrai qu'elle était une femme mais elle semblait aussi dure qu'un roc du moins à l'intérieur et elle l'avait traité de macho. Macho lui ? Non jamais ! Orgueilleux ? Oui. Arrogant ? Oui. Calculateur ? Sans aucun doute. Capricieux ? N'en parlons même pas. Manipulateur ? Cela n'est pas une question mais macho n'est sûrement pas le mot pour le décrire. La jeune femme mit quelques pièces sur la table avec une certaine élégance avant de l'observer. Ephraïm le savait très bien et cela ne l'empêcha pas de lui faire un clin d'oeil. Finissant de couper les cartes, il dit.

-Eh bien, il semblerait que nous sommes tous prêt pour commencer. Messieurs, je crois qu'il manque juste votre argent.

Ephraïm lança également quelques pièces sur la table, observant les autres hommes le faire. Une fois que tout le monde eut fini cela, le dealer commença à distribuer en commençant par son voisin de gauche. Une carte pour l'un, une carte pour l'autre, une carte pour la jeune fille aux cheveux roses, une carte pour son voisin de droite et enfin pour lui avant de recommencer pour un deuxième tour. Le mec de gauche avec les cheveux aussi gras qu'une méduse reçu sa deuxième carte avant d'en donner une à l'homme qui avait un chapeau avec une sorte d'aigle par dessus avant d'en donner une autre à la jeune femme qui a du cran puis à son voisin de droite pour finir par le beau gosse de la table, soit lui. Ephraïm observa discrètement les deux cartes qu'il avait dans sa main avant de les poser sur la table et de regarder l'homme qui était à sa gauche. Celui n'attendit pas longtemps avant de tapoter la table, signe que le jeu pouvait continuer. Ainsi, Ephraïm mit les trois cartes sur la table et observa ses adversaires. En un instant, il sut qui pouvait avoir des bonnes cartes ou des mauvaises, ainsi l'homme à droite misa un peu plus. Puis l'homme au chapeau fit de même. C'était maintenant le tour de la seule femme de la table. Voyant qu'elle prenait son temps, il dit sarcastiquement.

-C'est maintenant le tour de Madame aux cheveux roses de jouer, soit vous misez, soit vous vous couchez. Mais nous faire attendre ne servira à rien à part d'énerver les hommes qui sont en train de regarder vos seins et qui n'ont qu'une envie, vous kidnappez pour vous emmenez dans une chambre donc soit vous jouez maintenant, soit nous allons faire sauvagement l'amour dans les minutes qui suivent.

Ephraïm était en forme, tout simplement. les mots étaient sortis ainsi, sans qu'il ne les déforme entre sa pensée et sa bouche et il remarqua que les têtes des joueurs présents étaient tout à fait d'accord avec ce qu'il venait de dire. A moitié sérieux, il voulait faire sortir un peu la rage que la jeune inconnue semblait avoir car cela semblait beaucoup plus amusant que le reste. Mais qui sait ? Il pouvait peut-être passé ensuite une bonne soirée en sa compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Profil
Carte de mage

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Jeu 15 Nov - 20:44

Intéressant tout ça, alors comme ça j'étais la seule femme du bar, on peut dire que j'étais légérement intriguée par cette nouvelle, j'avais pourtant vue quelques femmes avant que j'arrive, mais après, elles étaient peut être partis. Je laissa un léger soupir en regardant le jeune homme aux cheveux blanc juste devant moi, il était vraiment étrange pour un mec, mais surtout il avait une certaine arrogance qui n'était pas si mal, sa lui donner un caractère assez différent de la plupart des hommes que je connaissais. J'avais remarqué que presque tout les hommes ici présent matté ma poitrine, cela me génée légérement, cependant, je n'allais pas me laissais avoir pour si peut, je savais très bien que cela se produisait à chaque fois, mais à la fin je gagnais tout le temps, normal quand on est maligne comme moi. Le jeune homme au cheveux blanc était en train de finir de couper les cartes et je vis qu'il me faisais un léger clin d'oeil, je tournai alors légérement la tête pour ne pas le regarder et surtout montrer quelques rougeurs apparaitre sur mes joues. Je pris alors une grande inspiration avant de retourner mon regards vers la distributions des cartes, j'avais hate que l'ont commence pour prouver au jeune homme arrogant qu'une femme pouvait tout aussi bien jouer à ce jeu. Je me mis alors à examiner les concurrents et fus légérement dégouter du comment ils étaient habiller et leur physique, l'un avaitles cheveux gras avec un visage horriblement moche, celui d'à cotés avait un chapeau avec un aigle dessus et une sorte de salopette de couleur verte, tandis que le troisième homme à cotés de moi n"arrêtais pas de renifler et de se moucher, ce qui devenait de plus en plus désagréable, il portait aussi un T.shirt déchiré et des cheveux aussi frisser qu'un animal sauvage. Je regardais alors le jeu qui m'étais donnée et regarda légérement avant de reprendre une expression neutre et sans émotion, ne montrant en aucun cas ce que j'avais eu sur mes cartes. Je réfléchis alors un moment avant de relever la tête en entendant les aroles du jeune arrogant.

-C'est maintenant le tour de Madame aux cheveux roses de jouer, soit vous misez, soit vous vous couchez. Mais nous faire attendre ne servira à rien à part d'énerver les hommes qui sont en train de regarder vos seins et qui n'ont qu'une envie, vous kidnappez pour vous emmenez dans une chambre donc soit vous jouez maintenant, soit nous allons faire sauvagement l'amour dans les minutes qui suivent.

Je regardais alors d'un oeil mauvais le dealer avant de prendre une grande respiration comme me l'avait appris une amie qui m'étais chère. Je ne devais pas m'énervais, mais ce qu'il venait de dire me mettais tellement hors de moi que je ne put retenir les mots que j'allais sortir.

"Eh bien vous êtes peut être presser monsieur le dealer, mais sachez que je suis de nature pas pressé et que j'adore mené le suspens. Alors vos commentaires vous les gardez pour vous et vous jouez. Ensuite pour ce qui est de ma poitrine et du reste, qu'ils essayent un peu et il verront leur pire cauchemard arrivaient, je ne vais pas me laisser faire par des hommes aussi ridicule et insignifiant que vous tous."

Je pris alors quelques jetons, ni trop grand ni trop petit, misant normalement, mais surtout je faisais ça pour pas que mes adversaires devine mon jeu. Car oui, je connaissais la technique du 'je regarde combien mise l'adversaire pour voir si il a un bon jeu." Je mis alors la mise sur la table et regarde mon adversaire en face de moi, je savais déjà une chose, la partie ne faisait que commencer et j'étais sure que la suite sera palpitant. Une chose était cependant sûre, je n'allais pas me laissais faire par lui, lui est son sarcasme et arrogance.

Revenir en haut Aller en bas
Ephraïm Asselhoven
Raven Tail
avatar
Raven Tail

Profil
Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : En Enfer
Carte de mage


Expérience:
0/0  (0/0)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Mer 21 Nov - 9:13



Ephraïm sentait que la jeune fille était en train de bouillir intérieurement et cela le rendait presque...joyeux. Il s'amusait tout simplement, prenant un malin plaisir à faire enrager l'inconnu qui tombait en plus dans son piège, cela était facile, enfantin, idiot et tout simplement délectable pour l’inconscient qu'était le membre de Raven Tail. Il ne savait pas d'où lui était venu cette envie, cette folie presque de parler toujours avec un ton méprisant et d'être devenu qu'il est. Il savait que pour cela, il devait remercier ses parents biologiques de l'avoir abandonner alors qu'il n'était qu'un enfant. Ainsi, il avait vécu loin des siens, loin de ceux qui aurait pu l'aimer et avait développer une enveloppe pour se protéger, pour devenir fort et faire peur au monde qui l'entours, c'était tellement plus facile ainsi. Mais cette enveloppe avait prit tellement d'importance qui n'existait plus qu'elle, sa douceur, sa gentillesse, ses sentiments semblaient tellement enfouis qu'ils avaient disparu derrière une façade qu'il donnait au monde et lui-même ne savait pas s'ils pouvaient un jour réapparaître, préférant être comme il est, un salaud de première. Ephraïm se l'avouait lui-même mais s'acceptait ainsi et préférait l'être pour ne pas être faible. Quand il était en mission, rien ne comptait, que le plaisir de tuer s'emparait de tout son corps, des frissons d'excitements parcouraient son corps, faisant battre son coeur plus tard, des battements d'excitation et de palpitation. Rien ne pouvait l'arrêter dans ses moment-là, il se laissait emporter par la danse du mal. Mais le mal dans ce monde, est-il celui qui tue pour vivre ou celui qui abandonne ses enfants ? Il n'a rien demandé, il voulait que des parents et enfin sourire au monde mais ce soir, il est là, assit à une table dans son coin. Il s'amuse en se moquant des autres pour ne pas que sa solitude ne le tue.

Ephraïm regarda d'un oeil amusé la jeune fille aux cheveux roses quand elle parla, se fit très drôle quand le son arriva dans les oreilles du garçon. Elle disait qu'il était presser d'en finir et qu'elle adorait le suspense et qu'il pouvait bien garder ses commentaires pour lui et ses imbéciles de mâles qui se trouvaient dans la pièce. Mais le plus drôle, c'est quand elle parla de sa poitrine et j'en passe les grands détails, elle lui a pas laissé le temps, de lui dire tous ce qui pense tandis qu'il avait le temps. Elle semblait déterminer a pas se laisser marcher des hommes, elle devait être une féministe qui n'acceptait pas la supériorité masculine qui était présente tous les jours dans ce bas-monde. Les mots défilaient dans la tête du garçon aux cheveux blancs, des choses encore une fois sarcastique, humoristique même drôle d'après certain tandis que la jeune fille misait comme tous ses compères sans se soucier du prix et Ephraïm sentit le regard de l'inconnu se poser sur lui et il plongea son regard dans le sien tout en passant sa langue délicatement sur sa bouche. Chose qui aurait pu paraître dégoûtante mais qui rendait Ephraïm encore plus sexy et attirant, son voisin de gauche misa la même somme que les autres et l'homme aux cheveux blancs mit cent de plus que tous les autres. Avant que quiconque ne puisse remettre de l'argent, il se pencha sur la table pour se retrouver à quelques millimètres de la belle inconnu et de lui souffler des mots que seulement elle pouvait entendre.

-N'essayait pas de me pigeonner si vous ne voulez pas vous faire tuer. Mais si vous changer d'avis pour la folle partie de jambe en l'air, n'hésitez pas à me faire un signe. Je sais que vous en avez envie, ne dites pas le contraire très chère, qui ne voudrait pas palper mon corps d’Apollon ? Vous pourriez découvrir des choses que vous n'aviez même pas imaginez....Et si nous rendions le jeu un peu plus amusant ?

Laissant un battement et quelques instants à quelques centimètres des lèvres de l'inconnu aux cheveux roses avant de se remettre à sa place et de réfléchir à ce qu'il pouvait faire. C'est avec un certain sourire sadique qu'il tapa sur la table, ce qui provoqua le sursaut de plusieurs personnes dans les différents hommes présents à la table avant qu'il ne dise haut et fort pour que tout le monde l'entende.

-Vous avez quinze secondes pour déguerpir ou j'accroche vos têtes à l'entrée du bar. Je sens que cette jeune fille et moi-même allons beaucoup nous amuser...

Le ton d'Ephraim ne donnait place à aucun refus et les différents hommes attablés disparus en moins de temps qu'il fallait le dire en laissant en plus, l'argent en place. L'homme prit ceux-ci avant de mettre les paquets à côté de lui, sans même jouer il avait déjà gagner un beau pactole. Ainsi, il se retrouvait seul avec l'inconnu. La partie devenait enfin un peu plus intéressante pour lui et il allait avoir tout le loisir de continuer sur sa lancée avec elle. Mais il voulait se lancer dans autre chose, une chose plus en particuleir qui ferait rougir la jeune fille devant la perversité que le garçon pouvait avoir. Il lui avait déjà fait la preuve quelques fois mais il ne comptait pas s'arrêter là, loin de là. Ephraïm était un démon et dans sa tête passait une chanson qu'on lui répétait quand il était petit.

I would be damned if I
Ever fell but could I tell
I would be damned if I do
I'm damned if I don't
This time I'll go for the kill

Monster, monster
I can't take this hell no more
Beast be gone
Something's gotta give
Monster, monster
Gonna throw you out of the door
One will die and the other shall live.

In the dead of night
I hear them sigh
The children of the night are calling
Hear ´em cry
They still defy
Endlessly I feel like falling
Now they're all my children of the night



PS : J'ai écrit tout mon Rp en chantant "Hallelujia" Cela donne une impression énorme quand tu le lis *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Profil
Carte de mage

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Mer 21 Nov - 14:23

Dans qu'elle situation étais-je encore tomber ? Pourquoi je tombais toujours dans des situations pareilles ? C'était là les quelques questions qui me trottais en tête, malheureusement il était trop tard pour reculer, je n'allais pas reculer maintenant quand même, je n'ai jamais abandonner et ce ne sera pas aujourd'hui que cela arrivera. Je sentais au plus profond de moi que ce jeune homme en face de moi était heureux que je lui réponde, mais il était hors de question que je me laisse marcher sur les pieds par quelqu'un, surtout par un homme, cela était inimaginable. Je gardais alors sur mon visage un doux sourire qui voulait, si on me connaissais bien, dire que j'étais légèrement énervée voir en mode calme, enfin, essayer. Depuis toute petite je n'ai jamais eu de chance, j'ai perdus ma famille très jeune, je me demandais souvent si c'était à cause de moi que cela c'était produit, il est vrai que d'avoir une famille c'était bien, on se sent en sécurité dans leurs bras et on pense que jamais rien ne pourrait enlever se bonheur; malheureusement, il y a toujours quelques chose qui gâche se bonheur, un bonheur dont chaque personne à besoin pour ne pas tomber dans la déprime ou la haine en enfilant une personnalité qui n'était pas la sienne. Je connais beaucoup de personne qui sont dans cet états, avant, j'étais pareille, j'avais enfilé une personnalité que je détestais tant, mais qui me procurais une sorte de bien être qui cachais le vide que je ressentais dans mon cœur. En regardant le belle homme devant moi, je ressentais quelques chose que je n'avais jamais senti dans les gens qui m'entourais, une sorte de tristesse enfouie au plus profond, cacher et terrer pour ne plus jamais ressortir. Je regardais quelques fois mon jeu, mais je ne sais pourquoi, mais mon regards n'arrêtais pas de croiser le sien, c'est comme si je me perdais dans ses prunelles, elle avait quelques choses....d'attirantes. Je quittait alors son regards pour regarder le reste de la salle, tout le monde avait les yeux braqués sur moi, je n'aimais pas ça, cela me mettait très mal à l'aise mais surtout j'avais vraiment l'impression d'être inférieur face à eux et c'était une sensation que je n'aimais guère. Je fusillais d'un regards noire tout les hommes de la pièce, dont ceux-ci baissèrent la tête aussitôt, ce sentant soudainement gênés. Un léger sourire sadique passa sur mes fines lèvres avant de s'envoler et de disparaître quelques part. Soudain lorsque je remis mon regards vers lui, je frissonna en voyant le petit mouvement de langue qu'il venait de faire, cela voulait dire deux chose, soit j'allais passer un mauvais moment, soit....non, valait mieux ne pas imaginer la deuxième possibilité.


Les autres hommes nous regardait et avait l'air d'être énervé face à l'attente de la situation, mais surtout au regards que nous nous lancions, des regards qui voulait dire beaucoup de chose, mais à part deux personnes, le reste ne savait pas ce que voulait dire tout ça. Puis je vis que le jeune homme au cheveux blanc mis cent pièce de plus que tout le monde, ce qui me laissa légèrement perplexe, d'ailleurs, je n'eus pas le temps de faire une autre mise que le jeune homme se pencha vers moi, laissant juste quelques centimètres entre eux et écouta ce qu'il voulait dire. Soudain des rougeurs de colère et de gène apparurent sur mes joues et je le regardais se remettre à sa place, prenant une grande inspiration pour ne pas m'énervais, je secoua légèrement la tête. Il était hors de question que je craque, car je voyais bien qu'il voulait que ça et qu'il attendait patiemment. Le calme était revenu dans le bar lorsque soudain un grand bruit me fis sursauter et je vis le point du jeune homme sur la table, les regardant tous avec un regards méprisant.

-Vous avez quinze secondes pour déguerpir ou j'accroche vos têtes à l'entrée du bar. Je sens que cette jeune fille et moi-même allons beaucoup nous amuser...

Je le regardais alors en secouant la tête et en voyant les hommes et la serveuse fuir dehors, laissant derrière eux leurs argents et tout le reste. Je suivait alors son geste quand il prit l'argent, me levant aussitôt de la chaise pour me retrouvais un peu à l'écart, ne restant plus là où j'étais.

"Qu'est ce qui vous permet de dire aux gens ce qu'il doivent faire. Ce n'est pas une personne de votre envergure doit dicter la conduite de chacun. Et vous qui penser qu'aux richesses, montrer un peu de bon sens, merde ! Laissez dont cette argent tranquille....enfin, mais là n'est pas la question, si moi je n'ai pas envie de jouer avec un psychopate pervers ? Je vais alors vous laissez maintenant que la partie vient de se terminer."

Je le regardais alors et me retourna doucement pour me dirigeais vers la sortie, mettant la main sur la poignet et prenant mon petit sac au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Ephraïm Asselhoven
Raven Tail
avatar
Raven Tail

Profil
Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : En Enfer
Carte de mage


Expérience:
0/0  (0/0)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Lun 26 Nov - 21:23



Ephraïm regarda amusé la jeune inconnue se lever suite à ce qu’il venait de dire, elle n’avait pas l’air d’avoir apprécié le geste qu’il venait de faire en même temps, virer toutes les personnes présentes dans la pièce pouvait porter à confusion surtout si s’était pour ensuite dérober tout l’argent que ces pauvres gens avaient abandonnés derrière eux mais après tout, il les aurait tous plumé et cet argent, il l’aurait obligatoirement gagné et même si cela pouvait choquer la jeune fille aux cheveux roses, c’était déjà trop tard pour qu’il laisse celui-ci en place. Par contre, Ephraïm n’avait pas touché ni à l’argent de la jeune femme ni à la caisse derrière le comptoir, il avait fait bien assez pour une soirée bien que sa soif d’argent ne soit jamais fini, l’homme aux bras de monstre avait une tout autre idée en tête pour finir tranquillement sa soirée. Mais il avait plusieurs idées en tête mais ce que dit la jeune femme l’interpela et le fit même rire. De plus, elle semblait même effrayer par lui, ne voulant pas rester dans la même pièce et voulant laisser un certain espace entre les deux adultes présents dans la pièce. Ainsi, même celle qui lui tenait tête quelques minutes avant semblait avoir ravalé sa petite fierté et des idées surgirent dans son esprit.

S'amuser ? Pourquoi pas.... Avec elle ? Rien de mieux... Parfaitement à mon goût....ferme comme je les aime... Elle semble parfaite... Trop parfaite presque... Au pire, je l'élimine si je crains pour ma surêté... Mais elle n'oserait jamais.... Par où commencer ? Par là...Nan...ici sera mieux... PARFAIT !

Pauvres âmes égarées qui venez de lire les pensées d'Ephraïm... Je vous plains et vous serez bientôt sur le point de mourir dans d'atroce souffrance... Bref, retournons à nos moutons. Se passant une nouvelle fois la langue sur ses dents dégustant cet instant, il écouta ce que la jeune fille aux cheveux roses dit. Ainsi, elle pensait qu'il donnait des ordres aux personnes sans qu'ils n'aient rien demandé mais après tout, le monde était basé sur une règle simple. Les dominants et les dominés, lui faisait partie de la première catégorie et les dominés devaient obéir aux dominants, c'était ainsi que la loi du plus fort était née et qui ne changera jamais. Puis, elle lui parla de bon sens et il ne put s'empêcher de laisser échapper un rire. Sans argent, nous n'étions rien. Sans argent, on mourrait du jour au lendemain, sans argent, la vie elle-même n'avait pas de sens. Les mots "Psychopathe pervers" amusèrent également l'homme aux cheveux blancs. Cette jeune fille était vraiment très drôle,beaucoup plus qu'il ne l'aurait cru au début et une fois de plus, la soirée commençait vraiment bien. Elle ne semblait pas facile à attraper et plus l'enjeu et la difficulté était grande, plus l'excitation du garçon grandissait. Un nouveau jeu venait de se présenter à sa morte, servir ou mourir. Dans quelle catégorie ira-t-elle ? Tel était la question mais pour l'instant, un plan s'insinuait dans l'esprit diabolique de Ephraïm tandis qu'elle disait qu'elle voulait partir tout en prenant son sac et partant vers la sortie.

Mais malheureusement pour elle, il n'était pas prêt à la laisser partir. Se levant brusquement, il attrapa la poignet de la jeune fille avant qu'elle ne puisse sortir ce qui la fit arrêter devant la force que possédait Ephraïm. Avant qu'elle n'ait pu dire ou fait quelque chose, l'homme aux cheveux blancs tira la jeune femme vers lui, la collant à son corps, le sac de celle-ci tombant à terre. Son regard se perdit dans les yeux de celle-ci, son plan était prêt mais il savait qu'elle allait se défendre autrement, cela ne serait pas drôle, cela n'aurait aucun sens dans tout ce qui venait de se produire. Sans lui demander son avis, ses lèvres se déposèrent sur celle de la jeune fille et un baiser fougueux commença sans que l'inconnue ne puisse arrêter l'homme qui la serrait dans ses bras, prise au piège par le membre de Raven Tail. Le baiser devenait bouillant, hardent, rien ne pouvait plus l'arrêter. Les lèvres de la jeune fille se moulaient parfaitement aux siennes, comme si elles l'avaient attendu toute leur vie, c'était puissant, c'est colossal, c'était hardent, des émotions et des choses qu'on se ressent pas souvent dans ce bas-monde et les sens d'Ephraïm ne réfléchissait plus tandis que l'excitation le gagnait. Jusqu'à où irait-t-il ? La partie ne venait que de commencer. Les lèvres bougeaient toutes seules, ne voulant plus s'arrêter jusqu'à qu'elles se décollent et qu'Ephraïm regarde la jeune fille encore coincé dans ces bras....

Que vas-tu faire maintenant...?

C'était une pensée qu'il n'exprimait pas à haute voix mais que l'inconnue devait avoir compris dans les yeux de l'homme aux cheveux blancs. Il était prêt à s'amuser et il préférerait qu'elle soit d'accord car ainsi, il pourrait la laisser en vie mais si elle ne l'était pas, la sentence sera irrévocable et Ephraïm ne pourra plus rien faire pour elle à part de lui infliger une lente atroce et lente pour lui faire comprendre qu'on ne dit jamais non à Ephraïm Asselhoven, membre de la Guilde de Raven Tail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Profil
Carte de mage

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Mar 27 Nov - 20:36

Cette pièce m'étais devenue insupportable, je ne pouvais restait ici plus longtemps, la tournure de la situation m'était devenue trop étrange. J'avais passé ma vie à fuir où détruire ce qui faisait obstacle à ma mission. Mais durant toute mon début de vie, je n'avais jamais été confronter à une telle chose. J'étais venue pour me détendre, me défoulais et voir sur le visage de mes adversaires dépouiller la peur, la haine et la tristesse, tout ce qui, avant, m'aurais grandement excités. Mais depuis, j'avais rencontrée des personnes qui étais tous aussi exceptionnel les uns que les autres et j'avais changé dans certain domaine. Comment peut on en arrivait à une telle situation ? Eh bien facile, soyez une fille, aller dans un bar où il n'y a que des hommes, affronter les tous et tomber sur un homme aussi psychopathe que pervers qui méprise les femmes. La vous serez ce que je ressens, quand il n'y a plus que deux personnes dans un endroit qui était avant....rempli. Imaginez vous-vous la situation où je suis ? LA situation était devenu trop intime, enfin c'était mon point de vue, une seule question me trottais en tête, pourquoi être rester qu'avec moi ? Il y avait pourtant une jolie jeune femme qui faisait la barman, alors pourquoi moi ? En faite, il y avait deux question, mais cela ne changer rien à la situation présent, j'étais bien embêter.


Je voyais enfin la porte devant moi, je pourrais enfin pouvoir partir de cette pièce étant devenu trop...sombre. Je sentais à travers les petites fissures de la porte l'air frais et pur, un air qui m'étais devenu si insupportable. Je ne pensais pas que l'air pur de dehors m'aurais autant manquée, c'était si étrange de ressentir une sensation pareille, surtout maintenant. Je voulais sortir, voilà la seule penser qui envahissait mon esprit, je ne voulais pas rester une minute de plus ici, car en réalité je ressentais un sorte de peur, quelques choses qui en ferait tomber plus d'un. Un long frisson me parcourus, je sentais que quelques chose aller se produire, quelques choses qui ne me plaira guère sûrement. Je posais enfin mes délicates main sure d'elle sur la poignet et commençais enfin à la tourner, enfin, je sentais un petite brise me caressais le visage, s'en était presque jouissive tellement sa faisait du bien. J'allais enfin ouvrir la porte en grand lorsque je sentis une main froide sur mon poignet qui était en plein mouvement et je lâcha doucement la poignet pour tourner la tête très lentement vers celui qui venait de me serrer le poignet. je restais alors figer pendant un moment, ne voulant plus bouger, voulant que ce soit juste un cauchemar ou quelques choses du genre Je le regardait alors avec de gros yeux avant de me sentir tirée vers lui avec une force assez incroyable et je me retrouva directement contre son torse, je laissa alors quelques rougeurs apparaître sur mes joues avant de les laisser disparaître aussitôt. Pourquoi il venait de faire ça ? J'allais partir sans faire plus de dégâts et lui, il me provoque. Mon sac tomba alors par terre car je venais de le lâcher sous la surprise, et je n'eus même pas le temps de me débloquais de là que levant quelques instant mon regards vers le sien, sentis ses lèvres se poser sur les sienne et là, je devint pire qu'une tomate. Elle essaye de le pousser pour rompre se baiser qui devenait un peu trop intense pour elle, même Léon, à qui elle avait avoué ses sentiments, ne lui avait jamais fait ça et qui sait combien de fois j'avais essayer de lui montrer que je pouvais être digne de ses sentiments.

La situation devenait trop intense pour moi, je n'avais jamais vécu ça et j'avais mon cœur qui battait la chamade, je n'avais jamais ressenti ça avant. C'était si étrange, si....incroyable que je n'arrivais plus à me décaler. Mes bras descendirent doucement le long de mon corps avant de fermer doucement les yeux. J'allais succomber à cette étreinte lorsque l'image de Léon me traversa la tête et je trouva enfin le courage de me décoller de lui, ne le regardant pas dans les yeux. J'étais toujours coincée dans ses bras, mais au moins je n'étais plus coller à lui, je ne savais plus quoi faire, plein de solution se mirent à traverser mon esprit, qu'est ce que j'allais faire ? Je n'arrivais pas à me décidais, mais une chose était sure, si je le repousser j'allais mal finir, je n'osais même pas imaginer. Je reculais alors, me débarrassant des bras qui m'entourais et après un long moment de réflexion je finis par me rapprochais et en mettant mes mains derrière mon dos, je monta sur la pointe des pieds pour venir l'embrasser et me reculais alors doucement en lui tirant la langue et devenant sérieuse pendant un moment.

"Cela, n'est ce pas intéressant de se faire avoir à son propre jeu ? C'est qui qui décide maintenant ? On est à égalité."

Je restais alors à une bonne distance, pas trop loin, mais garda mes mains derrière le dos, j'avais hâte de voir la réaction de se psychopathe pervers, je venais de le prendre à son propre jeu et cela ne plait pas forcément à tout le monde. Je laissais alors un sourire se dessiner sur mes fines lèvres, un surire qui voulait tout dire, seulement si on la connaissait, c'était une sorte de provocation.
Revenir en haut Aller en bas
Ephraïm Asselhoven
Raven Tail
avatar
Raven Tail

Profil
Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : En Enfer
Carte de mage


Expérience:
0/0  (0/0)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Mer 28 Nov - 14:42



Ephraïm sentait que la jeune fille n'en pouvait plus, il l'a forçait dans ses derniers retranchements mais la partie ne faisait que commencer et comme son instinct l'avait prédit, la jeune inconnue semblait être une battante qui n'avait pas encore déplié toutes ses cartes mais les battements de coeur de la jeune fille ne pouvait mentir pourtant, ils étaient violents et puissants, battant de plus en plus fort au contact des lèvres de l'homme aux cheveux blancs et elle se laissait faire, répondant même au baiser tandis que le garçon la gardait contre lui avant que celle-ci ne se recule un peu, laissant un peu espace entre les deux corps. Ephraïm laissa faire sa proie, voulant savoir ce qu'elle avait en tête et celle-ci semblait également indécise, devait sûrement réfléchir à ce qu'elle devait faire et l'action attendu ne tarda pas. Son attache se desserra et la jeune femme se détacha de lui, doucement, laissant un certain espace entre les deux personnes mais pas également un grand, elle ne se dirigeait pas non plus vers la sortie, cherchant ce qu'elle devait faire mais elle devait avoir comprise quelque chose puisqu'elle ne s'écartait pas énormément dans le but de ne pas énerver le jeune homme. Il fallait le dire, il pouvait être susceptible et de mauvais poil quand il le voulait où quand il n'obtenait pas ce qu'il désirait. Ephraïm l'obervait, un oeil interrogateur et séducteur avant qu'elle ne mette ses mains derrière son dos, qu'elle ne s'approche et qu'elle dépose ses lèvres une fois de plus sur celle de l'homme aux cheveux blancs. Le désir reprenait une nouvelle fois le dessus et les paroles de la jeune fille résonnait dans sa tête.

Cela, n'est ce pas intéressant de se faire avoir à son propre jeu ? C'est qui qui décide maintenant ? On est à égalité.

Cette jeune fille était vraiment de plus en plus surprenante et intéressante mais si elle pensait avoir repris l'avantage, elle se trompait et bien lourdement. Personne ne gagnait jamais contre lui, aucune défaite pour lui, que des victoires à son actif et c'est simple, une défaite était égale à la mort. C'était aussi simple que cela. Ephraïm se délectait de ce que pouvait penser la jeune fille, elle semblait simple, volage, ferme, comme un cordon bleu, appétissante, qu'on pouvait croquer à pleine dent, une piqûre, il ne pourrait plus la lâcher et elle deviendrait ainsi, l'inconnue rêvera de lui, voulant l'avoir avec elle toutes les nuits, le toucher, sentir sa présence à ses côtés, c'était ainsi que cela se passerait avant que l'homme aux cheveux blancs ne la casse, ne la détruise complètement comme tous ce qui s'était déjà passé dans la vie du jeune homme. Il était un monstre, il le savait et une fois de plus l'homme aux cheveux blancs allait sûrement encore le prouver mais cette idée n'était pas passée dans la tête du jeune homme, savourant encore l'action.

- Ce n'est que la première manche et tu es loin de m'avoir pris à mon jeu. Je suis le plus fort, l'homme est le plus fort et rien ne changera jamais. Échappe-toi si tu peux avant que cela ne soit trop tard ! Mais qu'est-ce-que je dis ? Il est déjà trop tard pour que tu puisses t'échapper, tu m'appartiens.

Ephraïm ne laissa même pas la jeune fille dire quelque chose qu'il se rapprocha rapidement une nouvelle fois de la jeune fille et comme la première fois, il l'enserra dans ses bras, l'embrassant langoureusement mais sous le poids du garçon, ils tombèrent les deux parterre, l'homme au-dessus, une lueur lugubre au fond des yeux, rien ne pourrait plus l'arrêter maintenant, le désir l'emportait. Ils étaient dans un bar, dans une ville inconnue, par terre et personne ne viendrait jamais les déranger, ils étaient seuls et les hormones marchaient à plein régime. Bloquant les jambes de l'inconnue, ses baisers partaient de la bouche pour commencer à descendre le long du cou de la jeune fille aux cheveux roses, ses mains étaient de part et d'autre de la tête de la jeune fille et sa bouche arrivait maintenant au niveau du magnifique décolleté de la jeune femme. Tandis que la langue et la bouche de l'homme aux cheveux blancs s'activaient , sa main droite bougeait également. Se posant sur le genou de la jeune inconnue, il sentait les frissons qui parcouraient le corps de l'inconnue et c'est avec plaisir qu'il remontait sa main doucement le long de la cuisse de la jeune fille aux cheveux roses, arrivant au niveau de la jupe, il faisait des allers-retours entre son point de départ et son point d'arrivée. Voulant se délecter de chaque instant qu'il avait, une nuit entière que pour lui et satisfaire ses besoins et peut-être même ceux de la jeune fille s'il lui accordait. Ses lèvres remontèrent ensuite pour s'emparer une nouvelle fois des lèvres de la jeune fille, une douce chaleur envahissait le garçon. Ephraïm se surprit à être doux, d'habitude il faisait tout violemment, ne pensait qu'à lui la plupart du temps, non, en fait, tout le temps mais pourtant, il ne l'était pas avec la jeune inconnue, quelque chose le titillait dans les yeux de la jeune fille et il voulait découvrir ce que s'était au point même de lui donner un peu de plaisir. Pouvions-nous appeler cela un viol ? Il entendait les halètements de la jeune femme et souriant, il parla.


- Tu n'oublieras jamais ce que tu vas vivre cette nuit, ferme les yeux et laisse-toi faire. La victoire est à ma portée comme toujours, tu ne peux pas gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Profil
Carte de mage

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Mer 28 Nov - 18:01

Voila comment réagis une jeune femme désespérée ? non, sûrement pas, je ne devait pas me montrais faible devant lui, il ne fallait surtout pas, j'avais encore une vie, je ne voulais pas me laissais emporté parce que je ressentais, une peur ? non, je dirais plus tôt une envie enfouis au plus profond de moi. Cette sensation était inexplicable, c'était la première fois que je ressentais une telle émotion, elle était si difficile à expliquer, cependant, même si je voulait l'ignorer, elle reviendrait en force et cela était la plupart du temps mauvais signe. Je regardais alors la réaction du jeune homme au cheveux blanc, j'étais vraiment mal à l'aise face à cette situation, je n'aimais pas être seule face à un homme, cela me rappel l'un de mes missions dont les souvenirs me firent frissonner. Je voyais bien le regards que me lançais mon interlocuteur et je remarqua très rapidement qu'il n'avait pas l'air surpris ni rien, ce qui me fis légèrement soupirais. Je ne voulais pas rester plus longtemps ici, mais je ne pouvais partir, sinon ce serait bien pire et je ne le ferais pas, je ne suis pas suicidaire à ce point. Il n'y a pas eu beaucoup de mission ou autre où j'avais été impuissante, mais je savais bien que dans certain moment, valait mieux ne pas bouger ni énerver l'adversaire. Je restais alors planter où j'étais, une chose est sûre, je n'allais pas partir, je m'y refusais, je ne voulais pas fuir ce moment que je redoutais plus que tout. Au plus profond de moi je savais que quelques chose se passerait ici, quelques chose qui ne serait peut être pas si cruelle, mais je ne voulait pourtant pas y croire. Mes paroles laissèrent place à un silence dès plus désagréable, il ne répondait pas, pourquoi ne répondait-il pas ? Ce silence devenait de plus en plus pesant, je sentais mon cœur battre de plus en plus fort, je n'arrivais plus à contrôler ses battements, ma tête me faisais mal et je commençais à voir un peu flou. Qu'est ce qui m'arrivais ? C'était si étrange de ressentir ça, seulement je ne ressentait plus aucun muscle de mon corps, c'était comme si j'étais prisonnière dans quelques choses d'inconnu. Je secouais alors la tête, il fallait que je reprenne le contrôle de moi-même, règle numéros un, ne pas céder à la panique, règle numéro deux, ne pas laisser les émotions m'envahir, ce qui était perdus d'avance; règle numéro trois....il n'y en avait pas, mon destin était déjà scellé et je le savais très bien, mais je m'y résignais encore. Le jeune inconnu prit alors la parole et mon cœur fit un bond dans ma poitrine, j'avais mal, c'était horrible, cependant je restais droite avec ce même sourire sur les lèvres.

- Ce n'est que la première manche et tu es loin de m'avoir pris à mon jeu. Je suis le plus fort, l'homme est le plus fort et rien ne changera jamais. Échappe-toi si tu peux avant que cela ne soit trop tard ! Mais qu'est ce que je dis ? Il est déjà trop tard pour que tu puisses t'échapper, tu m'appartiens.

Appartiens ? Depuis quand je lui appartiens ? Je n'appartiens à personne et je ne le serais jamais. Il était hors de question que je me laisse faire, comment aurais-je pu me doutais que mon simple baiser m'emmènerais à une telle situation ? Je ne le savais pas moi même, pourquoi n'avais-je pas écouter les conseille que l'on m'avais donnée, réfléchir avant d'agir. Pourtant ce n'était pas ma faute, j'étais sure de ce que je faisait, enfin, je pensais, voila maintenant où tout cela m'avais menée et je pourrais pas m'en y échapper. Je me préparais alors à répliquer lorsque je vis le jeune inconnu se rapprocher de moi et me resserrais contre lui, m'embrassant au passage. Je fus surprise pendant un moment et essaya de m'y dégageais, cependant je n'eus pas le temps car je tombais par terre entraînait par l'homme au cheveux blanc. Je me retrouvais alors sous lui et me surpris à devenir toute rouge, il ne fallait pas, mais je ne pouvais m'y empêchais, la température de la pièce était monter d'un cran et je sentais des frissons parcourir mon corps tout entier. Il fallait que je résiste, que je le repousse, mais je ne sais pourquoi, mes membres refusaient de bouger, ils étaient comme pétrifier. Sentant les baiser de celui-ci sur mon cou, un frisson me parcourut et je me surpris à me mordre la lèvre, d'où lui venait cette sensation ? Moi qui étais d'une nature si...froide et distance, je ne comprenait plus rien. La situation échapper à tout contrôle, et il était trop tard pour m'échappais, l'emprise du jeune homme avait réussi son objectif. Je frissonnais à chacun de ses gestes, sa main sur ma cuisse et faisant des allers-retours, ses lèvres reprenant leurs places sur les miennes, tout ceci me faisait tourner la tête, mais qu'est ce qui m'arrivais ? Je mis alors mes mains sur son torse pour le repousser légèrement, je ne voulais pas, mais au plus profond de moi, j'en avais envie. Je laissais cependant mes mains la où elles étaient et finis par fermer les yeux, doucement et lentement, mais avant, je réussis à murmurais

"Je n'appartient à personne.....Et je ne le serais jamais...."

Je finis par fermer les yeux complètement, mon cœur battant encore plus fort et vite, et ma tête arrêtant de tourner progressivment, j'étais fichu, je n'avais plus qu'a laisser mes sentiments prendre le dessus pour la première fois de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Ephraïm Asselhoven
Raven Tail
avatar
Raven Tail

Profil
Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 21
Localisation : En Enfer
Carte de mage


Expérience:
0/0  (0/0)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Sam 1 Déc - 14:57



Ephraïm continuait sur sa lancée tandis qu'il voyait un sourire s'étendre sur le visage de la jeune inconnue mais celle-ci semblait hésiter ce qui était compréhensible, d'un côté elle voulait, d'un autre, son corps voulait le repousser le plus loin possible. La chaleur était montée d'un coup sans que personne ne s'en aperçoive et les frissons qui parcouraient la jeune fille montait encore plus l'excitation du jeune homme qui ne réfléchissait presque plus, laissant ses sens et ses désirs manier la partie. Avant qu'il ne puisse aller plus loin, la fille aux cheveux roses avait mis ses mains sur le torse du garçon, même pas pour le repousser mais pour lui murmurer quelque chose à l'oreille. Ainsi, pensait-elle qu'elle n'appartenait à personne ? Ephraïm ne prit même pas le temps de lui répondre, sachant pertinemment qu'elle était maintenant complètement abandonnée à lui et lorsqu'elle ferma les yeux, il sut qu'il avait gagné. Il laissa alors toutes les commandes à son désir.

Le sol de la salle devait être pourtant très froid mais il ne le sentait pas, ses mains n'avaient pas arrêté le trajet qu'il effectuait depuis maintenant quelques minutes, ses baisers étaient devenus plus langoureux au niveau de la bouche de la jeune inconnue avant de s'attaquer aux seins de la jeune fille. Voyant qui lui restait toujours des vêtements, Ephraïm passa ses mains sous son haut avant de le lui enlever sans plus de cérémonie. Ce n'était pas de la douceur auquel devait s'attendre la jeune femme mais plus de la force, des cris, de la sueur, de la rage mais les sentiments n'étaient pas au programme, c'était comme des animaux, comme des bêtes, comme un instinct primitif. Le haut enlevé, des rougeurs apparaissaient au niveau des joues de la jeune femme aux cheveux roses, passant une main sur les seins de la jeune femme, il continuait ses baisers sur son cou. Il ne lui avait même pas demander si s'était la première fois pour elle, même pas demander si elle avait peur, après tout, il ne lui avait pas vraiment laissé le choix, c'était toujours ainsi alors les proies d'Ephraïm. Il le saurait au moment venu de toute façon. Un dernier obstacle barrait de toute façon la route au jeune prédateur, d'une main d'expert, il détacha le soutien-gorge de l'inconnu qu'il envoya valser jusqu'au bar, s'accrochant en haut d'une bouteille. Une magnifique vue s'offrait alors aux yeux de l'homme aux cheveux blancs qui s'attarda quelques secondes sur celle-ci avant de commencer. Il était vrai qu'il était bon déçu de ce qu'il avait sous les yeux. Tandis que sa bouche et sa main gauche s'activait sur ce qu'il venait de détacher des vêtements. Sa main droite était en train de faire des caresses au niveau de l'anatomie de l'inconnue. Les battements de coeur de cette dernière étaient de plus en plus fort, sur le point presque d'exploser et le son de ces battements arrivaient jusqu'aux oreilles du garçon ce qui lui donnait encore plus de satisfaction qu'il n'en avait déjà. C'était un bruit magnifique, presque glorifiant pour Ephraïm. Quelques minutes passèrent tandis que les lèvres d'Ephraïm passait sur la poitrine de l'inconnu en repassant pour sa bouche, la garçon arracha ensuite sans aucune mesure la culotte avant de faire glisser la jupe jusqu'au pied de la jeune fille, la lançant également à travers la salle avant quelle n'arrive sur une table non loin. L'inconnu était maintenant nue sous ses bras et Ephraïm la regarda entièrement avant de s'apercevoir de quelque chose.... Elle avait une marque sur la cuisse... Pas n'importe quelle marque.... Celle de Lamia Scale...

« Et merde....»

Cette apparition soudaine avait un peu réveillé le cerveau de l'homme aux cheveux blancs. Il ne savait pas s'il devait, après tout, lui il s'en fichait mais il s'était déjà fait remonter plusieurs fois les bretelles pour avoir été trop gentil avec des mages d'une guilde blanche et il ne voulait pas une nouvelle fois subir la colère de Maître Iwan. Il était en train de peser le pour et le contre tandis qu'il avait arrêté son action quelques minutes. Sentant que son corps ne tenait plus, il en chercha pas plus loin et recommença son activité avec plus de violence qu'auparavant. Il se retrouva également vite nu avant de s'introduire dans l'inconnue, sans vraiment faire attention à celle-ci, il donnait toute sa rage et sa puissance, ne pensant sûrement plus qu'à lui..

Une fois que tout était fini, Ephraïm s'était mit sur le côté, sur le sol froid de la salle et avait même mis par-dessus la jeune fille sa cape, seul geste doux qu'il avait du faire dans la soirée envers elle. Il ne s'en voulait pas, ou presque, il avait donné corps à ses instincts et ses envies mais une punition de maître Iwan pouvait aussi être très sévère ou le féliciter, tout dépendra de beaucoup de chose. La marque de Raven Tail s'étendait sur le ventre de l'homme aux cheveux blancs à côté de sa cicatrice, il ne savait même pas si la jeune fille l'avait vu et s'en foutait également un peu. Il réfléchissait maintenant à ce qu'il allait faire...

« Soit je la tue soit elle reste en vie... Que décider...? »

C'était la première fois de sa vie qu'il hésitait à tuer quelqu'un, d'habitude il ne réfléchissait pas dans ses moments là mais il avait l'impression que ce n'était pas la meilleure idée, que la laisser en vie pouvait encore être intéressante pour la suite de l'histoire et qu'elle pourrait lui apporter bien des choses... L'arc du temps était activé ? Que décidera-t-il ? Que se passera-t-il quand l'inconnue verra le signe de Raven Tail ? Quand y aura-t-il des patates roses ?


Dernière édition par Ephraïm Asselhoven le Sam 1 Déc - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Profil
Carte de mage

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   Sam 1 Déc - 18:36

Pourquoi étais-je devenue si calme et timide, c'était la première fois que ce comportement m'arrivais avec un inconnu, d'habitude je réagis comme ça avec L2on, mais là, c'était différent. Je ne savais plus quoi penser, ni quoi ressentir, j'étais perdu et encore, le mot est faible. Je n'en croyais même pas mes yeux, je venais de céder un psychopathe pervers, mais je n'y pouvais rien, tout au fond de moi, la petite Sherry voulait laisser tout ça de cotés et laisser son cœur agir. Mes mains restant toujours au même endroit, je laissais l'inconnu faire, ne voulant pas mourir, mon destin étant déjà scellé. Je ne pouvais imaginer que c'était la première fois....J'aurais voulu le faire avec quelqu'un que j'aimais, quelqu'un qui m'apprécie pour ce que je suis, malheureusement je n'aurais jamais cette chance, j'étais fichu dans un sentiment qui m'étais nouveau, serais-je tomber amoureuse ? Non, je ne pense pas, je ne peux tomber amoureuse de quelqu'un comme ça, je ne devais pas, j'avais une fierté quand même. Je sentais toujours la main du jeune homme au cheveux blanc sur ma cuisse, j'avais des frissons, les joues devenaient de plus en plus rouges et je n'arrivais toujours pas à bouger, j'étais comme pétrifier. Je me laissais paire de plus en plus et je sentais mes bras retomber le long de mon corps, j'étais envahi de sensation nouvelle, tellement d'émotions qui venait d'apparaître d'un coup. Jamais mon cœur n'avait battu aussi fort, jamais je n'avais ressenti une telle chose, jamais je n'aurais imaginé que j'aurais trouver quelqu'un comme lui, je ne savais plus quoi penser, j'étais perdus. Je sentais les baiser descendre le long de mon cou, et une mains se balader sur ma poitrine pour ensuite enlever mon pauvre petit T.shirt qui n'avais jamais rien demandé à personne. J'étais devenue en quelques instant aussi rouge qu'une tomate, était-ce possible ? la preuve était sous ses yeux. Il me restais encore mon soutien gorge, encore heureux, sinon je ne serais plus quoi faire, je sentais déjà mon cœur battre encore plus vite, mais lorsqu'il détacha enfin mon soutien gorge, je ressentais une soudaine gêne et une honte aussi, quelques chose qui revenait en force. Je continuais de fermer les yeux, ne voulant pas voir ce qui se passer, ne voulant surtout ne pas y croire, penser que ce n'était qu'un rêve, mais un rêve super réaliste. De léger gémissement sortir de mes lèvres contre moi, je ne voulais pas réagir comme ça, mais la sanction de plaisir devenait de plus en plus intense. Je me surpris à me mordre la lèvre en sentant son autre mains caresser mon intimité, mais qu'est ce qu'y m'arrivais, mon corps était rempli de frisson que je n'arrivais pas à arrêtais.

"Non....arrête de trembler...Dégage toi....Fuis vite...."

Mais même si je me disais ça, je ne pouvais m'empêchais de trembler, il ne fallait pas...je ne devais pas ressentir ce que je ressentais maintenant, ma culotte s'envola aussi et je me retrouvais toute nue sous lui, ce qui me fit rougir de plus belle. Soudain, quelques chose se stoppa, il s'arrêta un moment, mais qu'est ce qui se passer ? Je ne comprenais plus rien. Je rouvris alors les yeux, pensant qu'il allait peut être abandonné et partir sans demander son reste, lorsque soudain il repris de plus belle et je le vis se retrouvais tout nu, sur moi. Je fis alors de grand yeux avant de secouer la tête, il aurait que je profite de ce moment d'hésitation pour m'enfuir, mais au fond de moi, je ne voulait pas. Je regardais alors son torse un moment avant de sentir quelques chose entrer en moi, je ne comprenait pas, mais la seule chose qui sortis de mes lèvres ce fut un cris, un cris de douleur ou un cris de plaisir ? Cette question envahissait mon esprit. Cela faisait mal, très mal, j'avais tout mon corps qui se cambrer sous la douleur, tandis qu'il continuait, des larmes de douleurs cette fois-ci coulèrent le long de mes joues. Je tournais la tête pour ne pas montrer ma faiblesse mais il était trop tard. Cela venait enfin de se terminer et en redressant la tête je vis une marque sur son ventre...un signe que je connaissais très bien, celui de Raven Tail, l'une des nombreuse guildes noire. Je restais alors choquée, sentant quelques chose de chaud se poser sur moi, la veste de l'inconnu. Je regardais alors le plafond, les larmes coulant le long de mes joues. Je me redressais alors, pour me poser le dos contre le mur, serrant la veste contre moi. Je n'en croyais pas mes yeux, j'avais....j'avais couchée, contre on gré mais quand même, avec un membre ennemi, alors là, il y avait de grande chance que je sois virée de la guilde. Je restais là, regardant le sol honteuse, j'allais mourir, cela était sure, plus personne ne pourrait m'aidais, j'étais finis.

"Qu'est ce que j'ai fait....Je n'aurais jamais du....Mais qu'est ce que je ressens, j'ai mon cœur qui me fait mal, pourquoi bat il encore...Je ne comprend plus rien, est ce que je l'aime ? Non, ceci est impossible...Je ne dois pas tomber amoureuse d'un ennemi...Mais je crois qu'il est trop tard..."

Je levais alors mon regard vers lui avant de le redescendre, je ne devais pas, il fallait que je m'en aille, je ne le dirais à personne, sinon ma vie serait fini, de toute façon, elle l'était déjà. Je finis alors , d'une main tremblante, par faire apparaître un petit golem en pierre et lui fit ramener mes affaires afin de me rhabillais en laissant ma tête baisser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Profil
Carte de mage

MessageSujet: Re: Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une partie très intéressante, quand le fou et la marionnettiste se rencontrent [PV: Ephraîm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail - RPG :: Cimetière :: RP Abandonnés-
TOP PARTENAIRE